Image 1 : Huawei a un OS mobile de secours

L’image de marque de Huawei est un peu écornée ces derniers temps. Le fabricant chinois de smartphones est un pion dans la guerre commerciale qui oppose les États-Unis et l’Empire du Milieu. Les produits de Huawei étant en passe d’être interdits sur le territoire américain, un entretien donné dans un quotidien allemand révèle que la compagnie a un plan de secours qui lui permettra de se passer de la technologie américaine.

>>> Les meilleurs smartphones de 2019

Les apparences sont trompeuses, car tout ne va pas mal pour Huawei. Le géant chinois a ainsi annoncé sur Twitter avoir vendu plus de 10 millions de Mate 20 en moins de six mois. Selon son PDG, la compagnie devrait même coiffer Samsung sur le poteau et devenir le premier constructeur mondial de smartphones dans l’année qui vient. Dans ce contexte, la passe d’armes entre le gouvernement Trump et Pékin n’inquiète donc pas plus ses dirigeants que cela. Ils ont un « plan B ».

Selon Richard Yu, PDG des produits grand public de Huawei, même si la compagnie accepte actuellement d’utiliser les « écosystèmes » américains (nommément Google et Microsoft), elle ne craint pas de devoir les remplacer par des technologies maison. En d’autres termes, Huawei possède un OS mobile capable de remplacer Android. Richard Yu ajoute même que, loin de lever le pied, la société va proposer toujours plus de nouveaux produits au public, dont des smartphones pliables vraiment abordables dans les deux années qui viennent ou encore des écrans de 100 à 200 pouces de diagonale. Les nouveaux smartphones haut de gamme de Huawei, les P30 et le P30 Pro, devraient être commercialisés à compter du 26 mars 2019 et seront présentés lors d’un événement parisien.



Voir la source