Il y a exactement un mois, le frère de Pablo Escobar annonçait un téléphone pliant à seulement 350 dollars. Il aurait pu être la star du CES, mais les organisateurs ont préféré interdire la marque d’y installer son stand.

Image 1 : Le téléphone pliant Escobar à 350$ ne se montrera pas au CES

Le nom Escobar fait parler, mais par forcement en bien. C’est visiblement une mauvaise publicité que chercher à éviter les organisateurs du salon.

L’Escobar Fold 1 banni du CES 2020 sans explication

Début décembre, sortie de nulle part, la marque Escobar Inc. présentait un smartphone pliant à prix absolument imbattable. Il y a assez peu de concurrence, mais les 3 appareils existants sont à des prix très très supérieurs aux 350 dollars de l’Escobar Fold 1. Pour rappel, le Motorola Razr coûte 1500 dollars, une fois qu’il sera sorti, le Samsung Galaxy Fold 1980 dollars et le Huawei Mate X 2400 dollars. L’écran seul du Huawei coûte 3 fois le prix du Fold 1.

Le CES était donc l’occasion pour Escobar de présenter son smartphone pliant. Mais l’organisation du salon a déterminé que l’entreprise « n’était pas adaptée » à CES, sans donner davantage de détails. Pour l’instant, on ne peut donc que spéculer sur les raisons qui ont poussé à cette décision. Peut-être, le nom Escobar est-il par lui-même sujet à controverse, surfant sur l’image du trafiquant de drogue ? Peut-être, les organisateurs n’ont pas trouvé à leur goût la publicité pour le smartphone mettant en avant de jeunes filles en petites tenues, alors que le CES a une politique stricte à ce sujet ?

Pour le patron de la marque, en revanche, cela ne fait aucun doute, il s’agit d’une forme de censure orchestrée par les grands du secteur : « Samsung et les entreprises technologiques majeures sapent nos efforts et nous voient clairement comme une menace importante envers leur existence, au point de purement et simplement nous viser, nous et nos produits » a ainsi déclaré Olof Gustafsson, PDG de l’entreprise.

Source : CNET

Voir la source