Image 1 : Smartphone pliable : Royole coiffe Samsung et Huawei sur le poteau avec le FlexPai

Surprise ! Alors que nous suivions la course à distance entre Samsung et Huawei pour savoir qui des deux constructeurs sortirait un smartphone pliable le premier, c’est Royole, une entreprise chinoise, qui présente le premier modèle de ce nouveau genre d’appareil : le FlexPai.

>> Samsung : trois S10 et le Galaxy pliable pour 2019 ?

Royole est une toute jeune compagnie fondée en 2012 spécialisée dans la fabrication de composants flexibles pour objets connectés. Elle a présenté il y a deux jours le premier « smartphone pliable commercial, une combinaison de téléphone mobile et de tablette avec un écran flexible : le Royole FlexPai. Bousculant le concept traditionnel de smartphone, l’appareil peut être utilisé plié ou déplié, ce qui lui confère la portabilité d’un smartphone alliée à la taille d’un écran de tablette haute définition ».

Le Royole FlexPai dispose d’un écran AMOLED de 7,8 pouces (une fois totalement déplié) d’une résolution de 1920×1440 pixels pour une densité de 308 ppi. Royole affirme que son appareil est testé pour 200 000 pliages. Les entrailles du FlexPai intègrent un processeur Snapdragon 8 de dernière génération (dont le modèle n’est pas précisé) tournant à 2,8 GHz ainsi qu’une GPU Adreno 640. La mémoire vive est de 8 Go pour un stockage interne de 256 Go (extensible par microSD). Pour compléter cette fiche, ajoutons que le FlexPai vous laisse utiliser deux cartes NanoSIM et qu’il propose deux caméras ouvrant à f/1.8 d’une définition de 16MPx pour les grands-angles et 20 Mpx pour le zoom qui ne sont situés ni devant ni derrière, le concept de téléphone pliable invalidant la notion de « sens ». Cet appareil fonctionne sous Android 9 avec une surcouche maison baptisée WaterOS. Les premiers avis le concernant parlent d’un appareil certes novateur, mais dont la finition laisse à désirer.

Aucune mention n’a été faite de sa disponibilité en France, mais pour les plus chanceux, le Royole FlexPai sera disponible dès le mois de décembre pour la somme de 1320 $ (1160 €).

Voir la source